Vasoconstricteurs oraux : rappel des règles de bon usage

06/01/2022

L’ANSM profite de l’arrivée des premiers frimas de l’hiver pour rappeler les principes clés du bon usage des vasoconstricteurs oraux pour limiter le risque de survenue d’effets indésirables.

L’ANSM propose deux documents visant à renforcer l’information sur le bon usage et les risques d’effets indésirables associés aux vasoconstricteurs per os. La persistance de cas d’effets indésirables rares mais graves (notamment infarctus du myocarde ou accidents vasculaires cérébraux), ainsi qu’un mésusage important des médicaments concernés, ont motivé l’élaboration de ces outils d’information, complémentaires à la notice et au résumé des caractéristiques des produits :

Une fiche d'aide à la dispensation

Cette fiche destinée au pharmacien rappelle :

  • les questions à poser avant toute dispensation de vasoconstricteur ;
  • la conduite à tenir en fonction du profil du patient ;
  • les contre-indications et les situations pour lesquelles un avis médical est nécessaire ;
  • les informations sur les conditions de bon usage de ces médicaments et leurs risques, à communiquer au patient en cas de délivrance.

Une brochure patients intitulée « Vous avez un rhume, que faire ? »

Ce document à remettre au patient lors de la dispensation d’un vasoconstricteur par voie orale, rappelle pour sa part :

  • les mesures d’hygiène à suivre en première intention en cas de rhume ;
  • les précautions à respecter en cas de prise d’un vasoconstricteur (posologie, durée du traitement ≤ 5 jours, vigilance lors d’associations avec d’autres médicaments, contre-indications et effets indésirables devant conduire à arrêter le traitement et à consulter immédiatement un médecin).