Utilisation et impact des substituts nicotiniques

Suite au délistage des substituts nicotiniques (SN) en décembre 1999, le Cespharm et l’Office français de prévention du tabagisme (OFT) ont mené une étude visant à évaluer l’utilisation et l’impact des SN dispensés en officine. Pendant un mois, en 2001, toutes les personnes venant acheter des SN dans 240 pharmacies ont été sollicitées pour répondre à un questionnaire et, avec leur accord, être contactées par téléphone 3 mois et 1 an plus tard.

Les données obtenues ont permis de montrer que le taux d’abstinence tabagique à 3 mois et 1 an des personnes ainsi recrutées n’était pas significativement différent selon que les SN avaient été dispensés sur prescription médicale ou uniquement sur les conseils du pharmacien.

Communication présentée lors du 63ème congrès de la FIP – Sydney (Australie), septembre 2003.