Le pharmacien et la maladie asthmatique

 

L’éducation thérapeutique est reconnue comme un élément essentiel de la prise en charge des patients asthmatiques. Elle a démontré son efficacité sur plusieurs critères d’évaluation du contrôle de l’asthme, en particulier les hospitalisations et le recours aux services d’urgences (ANAES, 2001).

 

Une étude menée par le CESSPF (devenu Cespharm) en 1999 a montré que l’éducation du patient asthmatique par le pharmacien, dans le cadre d’un programme structuré sur 6 mois, permettait d’améliorer les connaissances des patients sur leur pathologie et leurs performances aux techniques d’inhalation.

 

Fort de ces résultats, le Cespharm a souhaité donner aux pharmaciens les moyens d’intervenir dans ce domaine :

- en participant, à titre d’expert, à l’élaboration du programme de formation "Education thérapeutique du patient asthmatique : ateliers pratiques" . Ce programme, lancé en 2008 par l’UTIP, a été conçu dans le cadre d’un partenariat avec les sociétés savantes et associations impliquées dans le domaine de l’asthme. Son impact sur les pratiques professionnelles a fait l’objet d’une évaluation trois mois après chaque stage de formation.

- en concevant, éditant et mettant à la disposition des confrères :

  • une fiche technique sur le "Rôle du pharmacien dans la prise en charge du patient asthmatique" (Pr. Molimard, Dr. Malka), diffusée à l’ensemble des pharmaciens en 2009 et actualisée en 2014,
  • un dossier documentaire sur l’asthme, régulièrement mis à jour.

- en relayant régulièrement auprès des pharmaciens la journée mondiale de l’asthme (1er mardi de mai), avec mise à disposition des outils d’information et de sensibilisation du public (brochures, affiches…).