Isotrétinoïne : un guide de dispensation actualisé

10/11/2015
Guide du pharmacien pour la délivrance de l'isotrétinoïne - ANSM

 

Une dispensation d'isotrétinoïne sur 3 ne respecterait pas les impératifs liés au test de grossesse préalable. Ce chiffre de l'Assurance maladie a conduit l'ANSM à proposer une version uniformisée du Guide de délivrance de la molécule pour le pharmacien et à actualiser ses documents pour la minimisation des risques.

 

 

Deux semaines après la publication des nouvelles recommandations relatives au traitement de l'acné, l'ANSM propose des versions actualisées des documents pour la minimisation des risques de l'isotrétinoïne.

 

Un Guide du pharmacien pour la délivrance de la molécule (auparavant proposé sous plusieurs versions par les différents laboratoires commercialisant l'isotrétinoïne) est dorénavant disponible dans une version uniformisée, élaborée "sous l'autorité de l'ANSM". Ce Guide intègre la notion de prescription initiale réservée au dermatologue (en vigueur depuis le printemps) et le détail des risques liés à ce médicament : tératogénicité, troubles psychiatriques, troubles pancréatiques et hépatiques notamment. Il propose également un tableau pratique, listant de façon claire les points à vérifier lors d'une première dispensation ou d'un renouvellement.

 

Les deux brochures d'information destinées aux patients traités par isotrétinoïne – l'une pour les hommes, la seconde pour les femmes – ont également été mises à jour. Par ailleurs le Carnet-patiente, mentionne désormais la vigilance nécessaire quant à l'éventuelle apparition d'effets indésirables de la molécule et invite à une déclaration de pharmacovigilance le cas échéant. Il intègre, bien sûr, la notion de prescription initiale par un dermatologue.