Substances dopantes : liste 2021 et outils pratiques

14/01/2021

Comme chaque année, la liste des interdictions dans le cadre de pratiques ou de compétitions sportives a été actualisée par l’Agence Mondiale Antidopage (AMA). Le Cespharm fait le point sur les nouveautés 2021 et sur les outils pratiques mis à disposition pour vous informer et vous aider à sensibiliser les sportifs.

Liste-des-interdictions-des-AMA- 2021- visuel

Actée par la récente publication d’un décret*, la nouvelle version de la liste des interdictions de l’AMA est en vigueur depuis le 1er janvier 2021.

Les nouveautés de la version 2021

Disponible dans son intégralité sur le site de l’AMA, la liste 2021 comporte plusieurs nouveautés, parmi lesquelles :
Révision du graphisme pour fluidifier la navigation et faciliter son utilisation,
- Autorisation du vilantérol (bêta-2 agoniste) par inhalation jusqu’à la dose maximale recommandée par le fabricant,
- Désignation de la cocaïne, de la diamorphine (héroïne), du tétrahydrocannabinol (THC) et de la méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA/«ecstasy») comme substances d’abus. Ainsi, si un sportif peut prouver que l’utilisation de l’une de ces quatre substances s’est produite hors compétition et sans intention d’améliorer la performance sportive, les sanctions seront allégées.
- Classification de méthode « M2.2 – Manipulation chimique et physique » comme méthode spécifiée. Le statut « substance ou méthode spécifiée » permet, sous des conditions définies, de justifier la réduction d’une sanction lorsque le contrôle du sportif relatif à cette substance/méthode est positif.

Par ailleurs, une autre modification importante entrera en vigueur le 1er janvier 2022 : l’interdiction de toutes les voies d’administration injectables de glucocorticoïdes en compétition **. Elle ne sera mise en œuvre que dans un an afin de disposer du temps suffisant pour informer et sensibiliser les sportifs, leur entourage et le personnel médical.

Les outils pratiques à votre disposition

Pour une vérification lors de la dispensation d’un médicament à un sportif, le moteur de recherche de l’Agence française de lutte contre le dopage  peut être consulté. Il recense, par nom de spécialité, les médicaments à usage humain contenant une substance dopante. Il peut être utilisé par les professionnels de santé comme par les patients.

La prudence doit être également de mise lors de la délivrance de compléments alimentaires. A cet effet, la norme AFNOR NF V 94-001 –mentionnée sur l’emballage - garantit l’absence de substances dopantes dans leur composition.

Pour vous informer et vous aider à sensibiliser les sportifs, le Cespharm vous propose également une sélection d’outils élaborés conjointement avec le ministère chargé des Sports : des affiches et des brochures pour vos patients, des documents d’information professionnelle et outils pratiques ( affichette à usage professionnel recensant les médicaments de prescription médicale facultative contenant une substance interdite en compétition, « signalétique repère », destinée à être apposée dans les rayons de l’officine, afin d’identifier plus facilement les médicaments à risque). 

 

*Décret n° 2020-1722 du 28 décembre 2020 portant publication de l'amendement à l'annexe I de la convention internationale contre le dopage dans le sport
** intraveineuse, intramusculaire, périarticulaire, intra-articulaire, péritendineuse, intratendineuse, épidurale, intrathécale, intrabursale, intralésionnelle (par ex. intrachéloïde), intradermique et sous-cutanée

Sport et médicaments pas n'impor...
Compléments alimentaires - Evitez le risque de dopage accidentel - affiche
Compléments alimentaires - Evite...
Sport et médicaments pas n'impor...
Compléments alimentaires - Evitez le risque de dopage accidentel - brochure
Compléments alimentaires - Evite...
Médicaments et dopage - Fiche d'...
Dopage et Compléments alimentair...
Médicaments contenant une substa...
Liste des médicaments PMF conten...