Reprise de la vaccination avec le vaccin Astra Zeneca chez les personnes de 55 ans et plus

19/03/2021

Le 19 mars, le ministère chargé de la Santé a publié un DGS-Urgent relatif à la reprise de la campagne vaccinale avec le vaccin Astra Zeneca, qui avait été suspendu en début de semaine. En effet, l’EMA a confirmé que le bénéfice du vaccin Astra Zeneca reste supérieur aux risques et la Haute Autorité de Santé (HAS) préconise désormais la reprise en France de la vaccination avec ce vaccin chez les personnes de 55 ans ou plus. 

Les conclusions de l’EMA

L’EMA a indiqué, le jeudi 18 mars, que les experts du comité d'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) ont analysé les données disponibles à ce jour. Les conclusions du PRAC indiquent que le vaccin Astra Zeneca "n'est pas associé à une augmentation du risque global d'événements thromboemboliques ou de caillots sanguins", et que "ses avantages dans la protection des personnes contre le Covid-19, avec les risques associés de décès et d'hospitalisation, l'emportent sur les risques possibles”.

Le PRAC confirme également que les événements survenus ne sont pas liés à des lots spécifiques de vaccin ni à des sites de fabrication particuliers.

Le PRAC estime que le nombre global d'événements thromboemboliques rapportés après la vaccination est rare et inférieur à celui attendu dans la population générale. Cependant, chez les patients plus jeunes, des inquiétudes subsistent, liées notamment à ces rares cas. Néanmoins, l’information sur ces risques va être renforcée, et ils demeurent sous surveillance renforcée. En effet, si un lien de causalité avec le vaccin n'est pas prouvé, il ne peut pas être écarté à ce jour. Une lettre aux professionnels de santé va prochainement être diffusée en ce sens.

L’avis de la HAS

La Haute Autorité de Santé a actualisé, le vendredi 19 mars, sa recommandation sur le vaccin Astra Zeneca  :

  • Compte tenu du déroulement de la campagne vaccinale qui va concerner au cours des deux prochains mois les populations âgées, et de l’existence d’alternatives pour les plus jeunes, la HAS recommande à ce stade de n’utiliser le vaccin Astra Zeneca que pour les personnes âgées de 55 ans et plus ; celles-ci constituent la très grande majorité des personnes prioritaires actuelles.
  • Dans l’attente de données complémentaires, la HAS recommande donc d’utiliser les vaccins à ARNm chez les personnes éligibles à la vaccination âgées de moins de 55 ans.  

Concernant les personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une première dose du vaccin Astra Zeneca, la HAS se positionnera très prochainement sur les modalités d’administration de la seconde dose.

Aussi, les officines sont de nouveau appelées à se mobiliser, afin de participer à l’accélération de la protection individuelle et collective de la population.

Le Ministère de la santé diffusera, dans les plus brefs délais, des informations complémentaires afin de :

  • Préciser les conditions de livraison de doses déjà commandées par les pharmaciens et les médecins et les conditions de réouverture du portail de télé-déclaration pour les futures commandes de doses Astra Zeneca ;
  • Apporter des précisions sur la reprise de la campagne vaccinale avec le vaccin Astra Zeneca, notamment concernant la pharmacovigilance.

A noter que le Ministère précise d’ores et déjà que les professionnels de santé âgés de moins de 55 ans sont invités à se rendre en centres de vaccination pour y être vaccinés avec le vaccin Pfizer et Moderna.

Pour accompagner les pharmaciens officinaux dans cette nouvelle mission, le Cespharm met à leur disposition une sélection d'outils, dont les documents élaborés par le Haut comité qualité officine (régulièrement mis à jour).