Dispensation des autotests covid-19 à l’officine

22/04/2021

Les autotests de détection antigénique du virus Sars-Cov-2 sur prélèvement nasal sont désormais disponibles en pharmacie. Dans le cadre de cette dispensation, le conseil pharmaceutique est essentiel pour garantir une bonne réalisation du test et de son interprétation. Le guide d’utilisation de l’autotest, élaboré par le ministère chargé de la santé, doit être remis systématiquement lors de cette dispensation. Il est disponible à la commande sur le site du Cespharm.

Visuel autotest covid pharmacien

Depuis le 12 avril 2021, les autotests de détection antigénique du virus SARS-Cov-2 sur prélèvement nasal autorisés et conformes aux exigences de performance de la HAS peuvent être proposés en pharmacie (liste sur le site du Ministère chargé de la santé).

Leur dispensation est réservée aux pharmaciens d’officine et leur vente en ligne est interdite [1].

Pour rappel, ces produits ne doivent pas être placés en accès direct du public [2].

 

Ils peuvent être :

- Pour le public : conseillés, dispensés et proposés à la vente.

- Pour certaines professions en contacts fréquents avec des personnes à risque : dispensés gratuitement sur présentation d’un justificatif du professionnel[1].

Les autotests de détection antigénique du virus SARS-Cov-2 sur prélèvement nasal sont réservés au dépistage des personnes asymptomatiques de plus de 15 ans.

Compte tenu de leur moindre sensibilité, leur utilisation itérative est recommandée, une à deux fois par semaine. 

Conduite à tenir lors de la dispensation

En tant que professionnels de santé, votre accompagnement lors de cette dispensation est essentiel. Il convient notamment :

  • de prodiguer les conseils utiles pour une bonne réalisation du prélèvement nasal et du test, et de la bonne interprétation des résultats ;
  • de rappeler les conduites à tenir :
    • Ne pas réaliser d’autotest si on est symptomatique ou cas contact : orienter vers un test RT-PCR ou antigénique sur prélèvement nasopharyngé ;
    • En cas d’autotest positif : s’isoler immédiatement, prévenir ses contacts sans attendre le résultat du test de confirmation pour qu’ils s’isolent également, renforcer les mesures barrières et confirmer sans délai ce résultat par un test RT-PCR. La confirmation par RT-PCR permet le criblage et l’identification de variants, indispensable au suivi de l’épidémie ainsi que le déclenchement du traçage et des prises en charges par les ARS et l’Assurance maladie.
    • En cas d’autotest négatif : maintenir les mesures barrières.
  • de rappeler qu’une utilisation itérative, une à deux fois par semaine, est recommandée pour ces autotests ;
  • de remettre systématiquement au patient le guide de l’autotest, élaboré par le ministère chargé de la santé (disponible à la commande sur le site du Cespharm).

 

Ressources utiles

Pour vous aider à accompagner la délivrance de ces autotests, le Cespharm met à votre disposition plusieurs outils élaborés par le Ministère chargé de la santé :

 

*******************

[1] Arrêté du 10 avril 2021 modifiant l'arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures d'organisation et de fonctionnement du système de santé nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

[2] Article R5125-8 du Code de la santé publique