Covid-19 : renforcement des mesures de prévention

02/02/2021

Compte-tenu de la transmissibilité accrue des nouveaux variants du SARS-CoV-2, le HCSP préconise de renforcer les mesures barrières en population générale. En parallèle, le dispositif de contact-tracing est renforcé. Le Cespharm vous propose un point sur ces évolutions et met à votre disposition une version actualisée de l’affiche illustrant tous les gestes barrières recommandés.

Affiche actualisée illustrant les gestes barrières

Renforcement des mesures barrières

Face aux nouveaux variants du SARS-CoV2, dont la transmissibilité est plus élevée, mais dont les modes de transmission sont inchangés, le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) considère que toutes les mesures de prévention actuellement disponibles restent efficaces pour contrôler leur diffusion (Avis du 18 et 20 janvier 2021).

Toutefois, devant le risque de contagion plus important de ces variants, le HCSP recommande de renforcer en population générale les 2 mesures-barrières suivantes :

  • Distance de sécurité entre 2 personnes : en l’absence de port du masque, elle est portée à 2 mètres (au lieu de 1 mètre). Le décret du 27 janvier 2021 a officialisé  l’adaptation de cette mesure ;
  • Port du masque : il est préconisé d’utiliser un masque de grande performance de filtration : soit un masque chirurgical, soit un masque grand public en tissu de catégorie 1. En revanche, les masques grand public de catégorie 2 et les masques artisanaux ne sont plus recommandés pour se protéger de la contamination au SARS-CoV2.

Dans ce contexte, il est primordial de sensibiliser le public à l’importance d’appliquer systématiquement l’ensemble des gestes barrières. A cet effet, le Cespharm vous propose la version actualisée de l’affiche illustrant tous les gestes de prévention recommandés.

 

Renforcement du contact-tracing

Du fait de la circulation de variants plus transmissibles, Santé publique France a modifié la définition d’un contact à risque : en l'absence de mesures de protection efficaces*, la distance physique séparant un cas confirmé d’une personne-contact en dessous de laquelle le contact est considéré comme "à risque", passe de 1 à 2 mètres.

Dans un message DGS-Urgent du 23 janvier, le ministère chargé de la Santé a annoncé que les mesures de contact-tracing devront être renforcées dès le niveau 1 :

  • la notion de "contact à risque" doit être interprétée de manière large : en cas de doute dans l’évaluation du niveau de risque d’un contact, celui-ci doit être considéré comme "à risque" ;
  • la mention par le cas de l’absence de contact à risque fera l’objet d’une investigation renforcée ;
  • le cas sera invité à contacter ses contacts à risque pour les informer ;
  • la chaîne de contamination devra être investiguée de manière plus extensive : les personnes contact à risque devront alerter leurs propres personnes contact afin de pouvoir mobiliser et sensibiliser deux niveaux de transmission potentielle à la nécessité de prendre des mesures de précaution.

Un résultat positif issu des kits RT-PCR spécifiques des variants déclenchera de manière prioritaire des actions de contact-tracing renforcées autour du cas par l’ARS et l’Assurance Maladie. 

 

* Vitre ; hygiaphone ; masque FFP2 ou chirurgical ou grand public en tissu de catégorie 1 ou masque grand public en tissu réutilisable possédant une fenêtre transparente homologué par la Direction générale de l’armement, porté par le cas ou le contact.