Dépistage du VIH : expérimentation d’accès direct sans frais en laboratoire de biologie médicale

03/07/2019

Un accès sans frais et sans prescription médicale au dépistage du VIH en laboratoire de biologie médicale. Voici ce que rend possible l’expérimentation VIHTEST, lancée en ce début juillet à Paris et dans les Alpes-Maritimes, dans le but d’accroître les opportunités de dépistage. Celle-ci durera un an, à l’issue duquel, sous réserve de résultats probants, le dispositif pourrait être étendu.

VIHTEST affiche - accès direct sans frais au dépistage VIH en laboratoire de biologie médicale - expérimentation Paris Alpes-Maritimes

A Paris et dans les Alpes-Maritimes, une prescription médicale n’est plus nécessaire pour bénéficier d’un test de dépistage du VIH, sans frais, en laboratoire de biologie médicale (LBM). Le coup d’envoi de l’expérimentation VIHTEST* a en effet été donné le 1er juillet 2019, et ce pour une année. En complément des dispositifs existants, cette expérimentation permettra « d’augmenter significativement » les opportunités de dépistage du VIH. L’objectif visé est une hausse de 15 % des tests réalisés dans chaque département concerné.

Un système d’orientation rapide vers le soin est proposé aux biologistes médicaux pour les personnes dépistées positives. L’association « Vers Paris sans sida » souligne en effet avoir « profité de l’absence de médecin prescripteur dans ce projet pour pousser les hôpitaux à mettre en place un système d’astreinte téléphonique pour les découvertes de séropositivité avec prise de rendez-vous dans les 48 heures. »

L’évaluation du dispositif, à son issue, sera financée par Santé publique France et soumise à l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales, dans le cadre d’un projet de recherche. Si les résultats sont probants, une extension pourrait être envisagée.

Cette opération est soutenue par l’Académie nationale de pharmacie qui a tout récemment publié des « Recommandations pour un plan national coordonné de dépistage du VIH », dans lesquelles elle encourage notamment à coordonner la participation des médecins, des biologistes médicaux, des pharmaciens d’officine, des ARS et des associations de patients. Elle préconise également un appui sur le large réseau des LBM, la réalisation en officine de TROD VIH et le remboursement d’un quota individuel d’autotests de dépistage du VIH.

Outils de communication

Pour communiquer sur cette opération, des affiches et des brochures sont disponibles à la commande.
En parallèle, pour vous informer et communiquer auprès du public plus largement sur le VIH, sa prévention et son dépistage, rendez-vous dans l’espace thématique « IST-VIH » du site du Cespharm.

 

* Expérimentation VIHTEST portée par les projets territoriaux pilotes « Vers Paris sans sida » et « Objectif sida zéro: Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent ! », l'Assurance maladie,les villes de Paris et de Nice, ainsi que les Agences régionales de santé (ARS) et les Unions régionales des professionnels de santé (URPS) de biologistes médicaux d'Ile-de-France et de PACA.

Le dépistage fait partie de votre vie sexuelle. Faites le test VIH et des autres IST - affiche
Le dépistage fait partie de votr...
Autotest VIH - Accompagner sa di...