Substances dopantes : liste 2018 et outils pratiques

16/01/2018

La version 2018 de la liste des substances interdites dans le cadre de pratiques ou de compétitions sportives, a été actée par la récente publication d'un décret*. Point sur les principales nouveautés et outils pratiques utiles pour accompagner au mieux tous les sportifs dans la prévention du dopage.

Liste des substances dopantes 2018 - AFLD

La mise à jour 2018 de la liste des interdictions de l'Agence mondiale antidopage a été publiée au Journal officiel*

 

En vigueur depuis le 1er janvier, cette version 2018 comporte quelques modification par rapport à 2017. Celles-ci sont recensées sur le site Internet de l’Agence française de lutte contre le dopage. En font notamment partie, les suppressions :

  • du glycérol comme agent masquant (auparavant cité dans les exemples de succédanés de plasma interdits en et hors compétition) ;
  • de l’alcool, dans les 4 sports dans lesquels il était jusqu’alors considéré comme dopant en compétition.

En pratique, pour une vérification rapide lors de la délivrance d’un médicament à un sportif, l'Agence française de lutte contre le dopage propose un moteur de recherche qui recense, par nom de spécialité, les médicaments commercialisés en France contenant une substance dopante. Cet outil peut être utilisé par les professionnels de santé ou les patients. Il ne recense que les médicaments humains.

Côté compléments alimentaires, une liste (non exhaustive) des références répondant à la norme AFNOR NF-94001 - qui garantit l'absence de dopants au sein d'un complément alimentaire - est consultable sur le site de la Société française de nutrition du sport. En parallèle, une affiche, une brochure et une fiche d'information professionnelle sont disponibles à ce sujet via le Cespharm.

 

*Décret n°2018-6 portant publication de l'amendement à l'annexe I de la convention internationale contre le dopage dans le sport, Journal officiel du 05/01/2018.