Deux signes simples pour ne pas passer à côté d’une scoliose

29/11/2017

Afin de limiter la sévérité d’une scoliose et son impact sur la croissance et la mobilité, son diagnostic doit être précoce. La présence de deux signes simples, qui devraient être connus de tous les parents, doit amener à consulter un médecin. Pour les faire connaître, une courte vidéo et une brochure grand public sont proposés par la Fondation Cotrel.

Scoliose brochure Fondation Cotrel Institut de France - Cespharm

Parce que la scoliose évolue habituellement sans douleur, le regard des parents est primordial dans la précocité de son diagnostic. Plus elle est dépistée tôt, plus l’évolution et les conséquences de cette déformation de la colonne vertébrale peuvent être limitées (en particulier préserver une croissance la plus proche possible de la normale et maintenir la mobilité vertébrale).

L’information des parents est capitale puisque deux signes d’alerte, simples et visibles à l’œil nu, existent. Alors que leur présence justifie une consultation médicale, leur absence doit être revérifiée une à deux fois par an pendant toute la période de croissance de l’enfant. Pour faire connaître ces signes, la Fondation pour la recherche en pathologies rachidienne Yves Cotrel – Institut de France propose deux outils, disponibles auprès du Cespharm :

  • Une courte vidéo, proposée au téléchargement, peut être projetée au public dans les espaces d’attente. En dépit de la saison actuelle, celle-ci prend place dans un cadre estival afin de permettre la bonne visualisation des signes anatomiques.
  • Une brochure pour le public.
Scoliose - Si vous constatez l'un ou l'autre de ces deux signes - vidéo
Scoliose - Si vous constatez l'un ou l'autre de ces deux signes - vidéo
Ne passez pas à côté d'une scoli...