Cancer du col utérin : "après 45 ans, le frottis, c’est surtout pas fini !"

16/01/2017

L’Institut national du cancer (INCa) renouvellera, à partir du 21 janvier prochain, sa campagne d’information sur le dépistage du cancer du col de l’utérus. A cette occasion, le Cespharm vous propose une sélection d’outils destinés à sensibiliser les femmes concernées.

Visuel - affiche de la campagne

Comme l’an dernier, l’INCa s’adressera en 2017 tout particulièrement aux femmes de 45 à 65 ans, dont le recours à ce dépistage est le plus bas. Ainsi, près d’une femme sur deux dans cette tranche d’âge ne se fait pas dépister, ou pas régulièrement. L’objectif est de leur rappeler l’importance de continuer à effectuer un frottis de dépistage tous les 3 ans jusqu’à l’âge de 65 ans,et ce même en l’absence de rapports sexuels ou après la ménopause.

Pour rappel, la Haute autorité de santé recommande de réaliser un dépistage par frottis cervico-utérin tous les 3 ans, après 2 frottis annuels normaux, chez toutes les femmes de 25 à 65 ans, qu’elles soient vaccinées ou non.

Pour vous aider à relayer cette campagne, le Cespharm vous propose une sélection d’affichettes (disponibles en version française et multilingue) ainsi qu’un dépliant sur le frottis de dépistage à remettre aux femmes concernées. Un document d’information professionnelle faisant le point sur la prévention du cancer du col de l’utérus est également mis à votre disposition. La version multilingue du dépliant d’information peut être commandée sur le site de l’INCa.

Le cancer du col de l'utérus, en...
Entre 25 et 65 ans, un frottis tous les 3 ans, c'est important - affiche multilingue
Entre 25 et 65 ans, un frottis t...
Contre les cancers, vos conseils dépistage - carte postale
Contre les cancers, vos conseils...
Contre les cancers, vos conseils dépistage - brochure
Contre les cancers, vos conseils...
Prévention des lésions précancér...