Grand âge : stratégie pour prévenir la perte d’autonomie

30/01/2020

A la mi-janvier, Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a dévoilé la stratégie du gouvernement pour prévenir la perte d’autonomie chez les personnes âgées. Point sur les principales mesures annoncées.

Couverture- dossier de presse -grand âge et autonomie

En 2030, les plus de 65 ans seront plus nombreux que les moins de 15 ans en France.  Face à cette transition démographique, Agnès Buzyn a présenté son plan pour préserver l’autonomie des seniors et leur permettre de vieillir en bonne santé. Elle a, par ailleurs, rappelé que « la perte d’autonomie n’[était] pas un âge de la vie ».
 
Dans la continuité des mesures du plan « priorité prévention », présenté en 2018, la stratégie de prévention proposée pour les seniors s’articule autour de 4 axes :
 
1. Promouvoir la prévention tout au long de la vie pour repousser la perte d’autonomie

Afin de provoquer des réflexes de prévention, la stratégie s’appuie sur 3 mesures :
 
-  la généralisation progressive des « rendez-vous de prévention » lors du passage à la retraite à partir de janvier 2020, 
-  le lancement d’une application en santé « avancer en âge en bonne santé » développée par Santé Publique France. Celle-ci permettra une auto-évaluation des besoins du patient tout en proposant des conseils et orientations personnalisés pour une prévention renforcée à 40-45 ans,
- une campagne annuelle de communication pour annoncer la Semaine bleue, début octobre, consacrée à la perte d’autonomie liée à l’âge.
 
2. Agir sur les facteurs accélérant la perte d’autonomie dès 70 ans
 
La stratégie propose notamment l’expérimentation dans plusieurs régions d’un programme de dépistage de la fragilité selon la démarche ICOPE* sur la période 2020-2022. Ce programme de dépistage devra donner lieu à des réponses concrètes comme la prescription d’activités physiques adaptées.

La stratégie prévoit aussi un investissement fort pour atteindre l’objectif « zéro passage par les urgences » pour les personnes âgées dépendantes d’ici 5 ans.  Pour ce faire, l’organisation des admissions directes en service hospitalier depuis le domicile ou un EHPAD est envisagée comme un levier puissant d’amélioration de la prise en charge des personnes âgées.

D’autres mesures ont été annoncées par la ministre de la Santé, parmi lesquelles, le soutien (financier notamment) à l’adaptation fonctionnelle des logements, la lutte contre l’isolement des ainés grâce à des initiatives locales ou encore l’expérimentation d’un autotest de dépistage auditif pour le grand public et les professionnels de soins primaires.
  
3. Mettre la préservation de l’autonomie de chaque personne au cœur des priorités des professionnels
   
Pour favoriser le « réflexe prévention » des professionnels de santé en direction des aînés, plusieurs mesures ont déjà été engagées : réforme de la tarification de l'activité des infirmiers libéraux, rémunérations des médecins généralistes liées à des objectifs de vaccination antigrippale et de prescription de médicaments pour les personnes âgées …

Les bilans partagés de médication s’inscrivent aussi dans cet objectif. La stratégie prévoit d’encourager leur déploiement et à cet effet, ils pourront être proposés dès 2020 à tous les patients dès 65 ans ainsi qu’à titre expérimental aux résidents en EHPAD. 

Afin de placer la prévention au cœur des priorités des professionnels de santé, la stratégie propose également l’introduction de critères de prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées dans la certification des établissements de santé en 2020, la mise en place d’actions de prévention dans les EHPAD, ainsi que la diffusion d’outils d’information et de dialogue entre médecins et patients pour promouvoir la dé-prescription de médicaments à partir de 2020.
 
4. Mettre la France au niveau des pays européens les plus avancés en matière de prévention de la perte d’autonomie, par la recherche et l’innovation

Pour vous informer et conseiller vos patients seniors, le Cespharm met à votre disposition de nombreux outils dans sa rubrique personne âgée , notamment des brochures ou des affiches sur la perte d’autonomie.

* Validée par l’OMS fin 2018, la démarche ICOPE (Integrated Care for Older People)  définit et évalue 5 capacités intrinsèques pour prévenir la perte d’autonomie : la mobilité, la cognition, le sensoriel (vue/audition), la nutrition et la psychologie.

Perte d'autonomie - Papa est toujours souriant et je veux qu'il le reste - affiche
Perte d'autonomie - Papa est tou...
Perte d'autonomie - Maman est toujours souriante et je veux qu'elle le reste - affiche
Perte d'autonomie - Maman est to...
Perte d'autonomie - Papa est toujours souriant et je veux qu'il le reste - affichette
Perte d'autonomie - Papa est tou...
Perte d'autonomie - maman est toujours souriante et je veux qu'elle le reste - affichette
Perte d'autonomie - Maman est to...
Perte d'autonomie - Papa est toujours souriant et je veux qu'il le reste - brochure
Perte d'autonomie - Papa est tou...
Perte d'autonomie - maman est toujours souriante et je veux qu'elle le reste - brochure
Perte d'autonomie - Maman est to...